La Cardoule, emblème du causse

	surplombant les Gorges du Tarn, telle un soleil virtuel, elle illumine leurs falaises, leurs cirques et leurs escarpements spectaculaires. Guidant le touriste ou le vacancier à la recherche d'un gîte pour approfondir sa visite des gorges du Tarn et de la région, cette espèce protégée des grands causses joue également les baromètres
	Cardoule Tradition
 Seul Style perenne sans cookie Utilisateur

Cardoule Hivernal
 Un cookie est nécessaire pour pleinement profiter de ce Style !
Causses & Gorges
version en anglais version en français

Humour pour de rire

Causses & Gorges
Hébergement
La Région
Tourisme
Activités
Animations
Architecture
Flore/Faune
Gastronomie
Insolite
Actualités
Cookies RGPD
Voir Cookies
AVEYRON
Raid-Nature 2007
Gastronomie

Blaguounettes


Au Salon ! 


Lapin rapide ! 


Blonde rapide ! 

 Viaducs ? 

Artifice ? 


Hameçons  


Aristocrates ! 


1001  


0000  


mise à jour du 14.10.2005 12h35

S'il vous plaît, ne les bloquez pas !Le peu de publicités figurant sur ce site sont discrètes.Le peu de publicités figurant sur ce site sont discrètes. Le peu de publicités figurant sur ce site sont discrètes. S'il vous plaît, ne les bloquez pas !
S'il vous plaît, ne les bloquez pas !

     



      Le Caussenard, si fier soit-il de son pays, a de l'amour pour lui.
Aussi, avant que de son humour il te fasse profiter, encore faut-il comprendre l'amour que le causse narre.
(*_°)       (°v°)

      Au café, discutent un alpiniste, un caussenard, un habitant des gorges et un aveyronnais. La discussion porte sur le meilleur moyen de se rendre d'un causse à l'autre.
l'alpiniste attaque:
      - la descente en rappel et l'escalade, ça me connait, aucun problème.
le caussenard réplique :
      - moi, je me complique pas la vie ! J'élève des chèvres, avec mes brebis. Et j'ai plus qu'à les suivre, une chèvre ça passe partout... et les fèdes suivent. Au point que le problème n'est plus d'y aller... mais de les empêcher d'y aller !
l'habitant des gorges:
      - moi, je descend la rivière en barque... Pas de Souci ! Avec une bonne gaffe et mes biceps, je remonte le courant sans problème, même si, de nos jours, avec EDF, il y a toujours trop de courant.
Alors, l'aveyronnais bombe le torse, affiche un sourire éclatant de superbe et lance :
      - moi, par tradition, je fais au plus simple. Chez nous, quand on veut aller quelque part, on construit un pont !







                Humour                         Gastronomie                         {( retour )}