La Cardoule, emblème du causse

	surplombant les Gorges du Tarn, telle un soleil virtuel, elle illumine leurs falaises, leurs cirques et leurs escarpements spectaculaires. Guidant le touriste ou le vacancier à la recherche d'un gîte pour approfondir sa visite des gorges du Tarn et de la région, cette espèce protégée des grands causses joue également les baromètres
	  Causses & Gorges
version en anglais version en français

Recettes de Lozère

Lozère et Gastronomie
Hébergement
La Région
Tourisme
Activités
Animations
Architecture
Flore/Faune
Gastronomie
Insolite
Actualités
Divers
Gîtes de Combelasais 
 à St Rome de Dolan, aux portes de l'Aveyron
AVEYRON
Raid-Nature 2007
Écomusée
Gorges du Tarn
Reportages
Philatélie
Diaporama
Ste Énimie
Activités
Humour
Le Tour 2005
Partenaires

Confiture traditionnelle

Confiture ou gelée de baies de Cynorhodon ou "Gratte-cul"

   
     
            Comme souvent, les recettes de tradition varient toujours un peu selon les goûts et les habitudes.
            Pour que votre gelée soit réussie, vous ne cueillerez les baies de cynorhodons qu'après les premières gelées blanches. Pour une cueillette plus aisée, munissez-vous de gants, l'églantier possède de belles épines.

Préparer pour kg de confiture
Ingrédients pour 1 kg de confiture :
1.5 kg d'églantines bien molles
0.5 kg de sucre cristallisé
1 jus de citron
1 gousse de vanille
eau



      Lavez et séchez les églantines.
      A l'aide d'un couteau, enlevez les petites têtes noires sur chaque baie pour que la gelée ne noircisse pas.

            Plusieurs méthodes sont utilisées pour apprêter les baies :
      - Une première méthode, préconisée pour les méticuleux, consiste à couper la baie en deux dans sa longueur afin d'en gratter pépins et poils. Néanmoins cette méthode s'avère fort fastidieuse et nécessite un temps de cuisson plus long pour la suite de la recette.

      - Une autre méthode qui sera tout aussi efficace et vous demandera moins de travail :
Mettez-les baies dans la bassine à confiture. Couvrez largement d'eau. Portez à ébullition, baissez le feu. Laissez éclater les baies 30 mn, jetez celles qui restent entières.
    Passez dans le moulin à légumes, avec d'abord la grille à gros trous, et ensuite la grille fine. Délayez avec un peu d'eau à chaque passage.
    Pour finir, passer sur un tamis très serré pour retenir les derniers poils qui resteraient.
      Je me souviens de ma grand-mère qui passait même la préparation dans un solide torchon. Elle le tordait vigoureusement pour en extraire le sublime nectar qui allait ensuite donner cette gelée merveilleuse.

      Après ces opérations il ne devrait plus vous rester que la pulpe. Mettez-la dans la bassine, ajouter le sucre, le jus de citron et la gousse de vanille fendue dans sa longueur et cuire 7 à 8 minutes.
      Versez une cuillerée de confiture sur une assiette froide, posez un doigt dessus. S'il laisse son empreinte, retirez du feu.
      Mettez aussitôt en pots. Fermez et retournez les pots.

      Après refroidissement, rangez les pots dans un endroit frais et sec.

Cette confiture, unique modèle d'onctuosité, douce et veloutée, peut aussi servir pour différents desserts.

            Conseils : D'ordinaire, les fruits de l'églantier (appelés cynorrhodons ou plus communément "gratte-cul") sont renflés et de couleur rouge-orangé. Il faut attendre qu'ils ramollissent après les premières gelées. ils prennent alors une couleur rouge foncé. Les fruits durs n'éclatent pas à la cuisson.

      Ci-dessous vous trouverez donc quelques autres recettes de Lozère, des Causses ou des Gorges, les premières d'une longue série :

aligotcoupetadomanoulsfougasse
cookies roquefortgelee de pissenlitase farciesounal
sac d'ostruffadeconfiture de cynorhodonretortillat
soupe de campagnepouteillemesclun au Levejactourte aux epinards
bajanaaigo boulidoflequequiche aux bettes
flaune

Haut de la Page
Recette du : 06.01.2007 19h05
Partager sur Google+
Partager sur Twitter
Partager sur Facebook
dermod-index.php : 21.11.2016 12h52
Mentions Légales
© Cardoule Création