La Cardoule, emblème du causse

	surplombant les Gorges du Tarn, telle un soleil virtuel, elle illumine leurs falaises, leurs cirques et leurs escarpements spectaculaires. Guidant le touriste ou le vacancier à la recherche d'un gîte pour approfondir sa visite des gorges du Tarn et de la région, cette espèce protégée des grands causses joue également les baromètres
	 
version en anglais version en français

Le Web des Causses et des Gorges du Tarn

Hébergement
La Région
Tourisme
Activités
Animations
Architecture
Flore/Faune
Gastronomie
Insolite
Actualités
Divers
Gîte pour 4 personnes 
 au coeur du Parc Naturel Régional des Grands Causses
   already translatedÀ 7km de La Malène,
 au dessus des Gorges du Tarn
AVEYRON
Écomusée
Gorges du Tarn
Reportages
Philatélie
Diaporama


      La flore des Causses

     
La végétation se développant sur le Causse est adaptée à la sécheresse. Même si la pluie y tombe avec autant d'abondance que dans d'autres régions, ici, elle ruisselle, puis disparait dans l'infinité de fissures traversant le plateau calcaire. L'été, avec la chaleur, les pluies qui se font rares et les vents qui balayent les plateaux, la surface du Causse se trouve souvent sèche.



Pour s'adapter à la sécheresse, chaque plante possède sa méthode. Il y a celles qui, à la recherche d'une couche humide, poussent très profondément, comme :

Le Buis ( buxus ...)
Arbrisseau, parfois petit, mais pouvant s'élever jusqu'à trois-quatre mètres dans les terrains favorables. Ses feuilles ovales sont vernissées et persistantes, leur couleur peut aller du vert à l'orangé jaune.
Les fleurs discrètes évitent de se faire remarquer afin de mieux nous surprendre avec d'étranges fruits en forme de marmites à trois pieds.

Le Genévrier ( juniperus ...)
Arbuste d'un vert bleuâtre reconnaissable à ses petites feuilles en pointe, telles d'épaisses aiguilles courtes, délicatement piquantes et attachées trois par trois sur la tige. C'est le « cade » ( juniperus oxycedrus) qui peuple essentiellement nos régions, parmi une soixantaine d'espèces.
Les fruits sont de petites baies, rondes, noires et bleuâtres. Lorsqu'ils sont mûrs, ils sont utilisés pour parfumer le gibier et rehausser la choucroute. Et bien évidemment c'est avec ces fruits que l'on prépare la liqueur de genièvre, alors qu'ailleurs on les distillera avec du grain, selon différents procédés, pour obtenir le genièvre ou le gin...

Le genévrier des Causses


D'autres plantes, pour se défendre tout à la fois de la dent du mouton et de la sècheresse, transforment certaines de leurs feuilles en épines ou en piquants comme :

Le Chardon Bleu
Ce chardon ou panicaut champêtre, est une plante à feuilles épineuses bleuâtres ne dépassant pas les cinquante centimètres.

Des chardons bleus
Le prunelier ( prunus spinosa)
Il constitue parfois de véritables haies le long des chemins.
Au printemps, le prunelier (anc. prunellier) se recouvre d'une enveloppe de fleurs blanches.
Les fruits, les prunelles, sont de grosses billes bleu-foncé noir, d'un goût âpre. Il faut attendre les premières gelées pour que le fruit soit comestible.


La Grande Carline ( Carlina Acanthifolia)
La Grande Carline, plus communément appelée « cardabelle » ou « cardoule », s'étale fièrement sur le sol, grande fleur sans queue, de chardon sans tige, entourée d'une auréole de feuilles piquantes. Espèce protégée, nous lui trouvâmes suffisamment de charme et de piquant pour défendre nos couleurs contre vents et marées, même virtuelles !
Un poète local l'a décrite avec élégance et humour.
      Écoutons-le !

La Grande Carline
Clic pour agrandir 277 Ko


Voici quelques autres plantes bien caussenardes :

Le Stipe pennée ou cheveux d'ange ( stipa pennata)
Cette graminée se retrouve sur les landes sèches où son aspect soyeux peut offrir au regard l'ondoyance chatoyante d'une mer houleuse et scintillante.

Le Stipe pennée ou cheveux d'ange ( stipa pennata)
L'amélanchier ( Amelanchier ...)
C'est un arbuste aux tiges assez grêles, sans épines, au feuillage peu fourni. Les feuilles jeunes sont cotonneuses en dessous. Les fleurs blanches ont des pétales étroits qui ne se recouvrent pas.

Haut de la Page
Partager sur Google+
Partager sur Twitter
Partager sur Facebook
dermod-flore.php : 14.02.2014 21h28
Mentions Légales
© Cardoule Création